Montpellier : ils font parler les cadavres d’animaux


A Montpellier, le laboratoire du conseil départemental, spécialisé en santé animale, recherche les causes de la mort.

Il a été retrouvé mort deux jours plus tôt, échoué sur une plage de Sète. Un dauphin bleu et blanc mesurant près de deux mètres est allongé sur une table en acier du laboratoire départemental vétérinaire (1) à Montpellier. Nicolas Keck commence à disséquer l’animal. Depuis une vingtaine d’années, ce vétérinaire (également directeur adjoint du service) reçoit des animaux décédés, destinés à être autopsiés. « Lorsque j’étais étudiant, je n’aimais pas cette confrontation avec la mort. Pourtant l’autopsie est essentielle pour pouvoir poser un diagnostic. Avec le temps, j’y trouve même un intérêt intellectuel. C’est une sorte de jeu de… « […]

Source: www.midilibre.fr