Gironde : le ouistiti Bella sera-t-il retiré à sa famille d’accueil ?


Alors qu’elle vit avec l’animal depuis le début de l’été sur sa grande propriété de Biganos, elle doit aujourd’hui s’en séparer. C’est en tout cas ce que lui a demandé clairement la Direction départementale de la protections des populations (DDPP) dans un courrier daté du 2 octobre, en réponse à la demande d’autorisation de détention envoyée par Franck Capella.

Pour les services de l’Etat, celui-ci se trouve en effet «hors du cadre réglementaire» qui régit la détention d’un tel animal à son domicile. Pour cela, il faut en effet être titulaire d’un certificat de capacité. Seule une personne handicapée peut en être exemptée, sous certaines réserves.

Source: www.sudouest.fr