L’abattoir de Sainte-Affrique a rouvert ses portes


«C’est le début d’une nouvelle aventure. L’abattoir de Saint-Affrique n’est pas mort. Aujourd’hui, nous envoyons un message clair à Rodez.»En ce jour de relance, 10 bovins et 32 ovins seront tués par 19 employés, contents de reprendre du service, sous l’œil vigilant de leur directeur Patrice Monguillon, du responsable qualité Laurent Appéré et du vétérinaire officiel Jean-Luc Inquimbert qui veillent à l’application des règles d’hygiène et de bien-être animal.

Source: www.ladepeche.fr