Fièvre catarrhale ovine: une épizootie « relativement stabilisée »


Aidée par un automne particulièrement doux, l’épizootie de FCO, partie de l’Allier début septembre, touche désormais 13 départements du centre de la France, la plupart des 90 foyers détectés à ce jour étant concentrés dans le nord de l’Auvergne. Ces dernières semaines, les contrôles effectués par les autorités sanitaires ont mis en évidence plus d’un cas par jour en moyenne, ce que le ministère de l’Agriculture ne juge « pas particulièrement inquiétant » à l’approche de l’hiver.

« Il n’y a pas de diffusion plus rapide que ce qu’on pensait », assure l’entourage du ministre Stéphane Le Foll, qui compte sur les premiers froids pour geler la propagation de la maladie, transmise aux animaux (ovins, bovins et caprins) par un moucheron. L’absence de foyers infectieux le long de la façade Atlantique, où le climat est plus propice à l’apparition de nouveaux cas en hiver, conforte cette analyse d’un épisode « relativement stabilisé », en tout cas « sans commune mesure » avec la crise de 2007-2008.

Source: www.pleinchamp.com

Tag(s) associé(s):