Grippe aviaire : « le risque n’est pas sanitaire, il est économique »


[…] Comme ne cesse de le rappeler le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, « l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire. » Ce que nous confirme François Moutou : « il n’y a aucun risque pour les populations et aucun risque de transmission en mangeant de la volaille ». Et celui-ci d’évoquer les précédentes épidémies de H5N1. Même dans les cas de décès asiatiques, ils étaient liés à des contacts rapprochés avec les volailles dans les marchés, dans des conditions d’hygiène médiocre.

En réalité, le risque se situe au niveau de la filière animale. Car aujourd’hui, l’enjeu – à moins d’un mois des fêtes de fin d’année – est bien de continuer à vendre du foie gras malgré les mesures de précaution, qui s’accumulent.[…]

Source: sante.journaldesfemmes.com