Grippe aviaire : « une situation inédite », selon l’OIE


A défaut d’être grave, la grippe aviaire qui se développe dans le sud-ouest de la France depuis la mi-novembre est « inédite », selon Bernard Vallat, le directeur général de l’Office international des épizooties (OIE). « Nulle part ailleurs dans le monde, nous n’avons jusqu’à présent vu se développer aussi vite et en même temps trois souches de grippe aviaire ». Surpris, le patron de l’OMS animal se dit néanmoins « optimiste » pour la suite. L’épidémie va s’arrêter assez vite, dit-il. « Le consommateur n’a rien à craindre. Le risque de transmission du virus de la grippe aviaire à l’homme est quasi-nul et en tout cas il ne se transmet jamais par ingestion de produits de volailles, crus ou cuits ». Les dégâts économiques eux ont déjà eu lieu.

Source: www.lesechos.fr