Catégorie : Faune sauvage & Zoos

Lire la Suite

Les 4 rumeurs sur Marineland qui ont affolé les réseaux sociaux

[…] Une orque est bien décédée quelques jours après les inondations, à cause d’une torsion à l’estomac.

« Visiblement pas à cause de la qualité de l’eau », indique Sophie Béranger-Chervet, directrice départementale Protection des populations, qui a mené un contôle du bon respect de la protection animale à la mi-octobre. « Mais il faut rester prudents. » Pour en être sûrs, il faudra attendre les résultats complets de l’autopsie.

Lire la Suite

Hérault : le lion évacué, le maître déféré

[…] Hier, après l’examen minutieux de l’animal de dix-huit mois, endormi à la piqûre hypodermique, les vétérinaires spécialisées ont brancardé Ciam, puis ils l’ont installé dans une cage de transport. «Il va rejoindre un centre spécialisé dans les soins pour les animaux sauvages. Il aura une vraie vie de lion. Ici il avait une vie de chat» explique Caroline Medous, responsable de la direction départementale de la Protection des Populations (DDPP) qui a supervisé l’opération.

Lire la Suite

VIDÉO. Il détient un lion illégalement : il risque 6 mois de prison et 9000 euros d’amende

Si les particuliers n’ont pas le droit en France de détenir des nuisibles tels que les renards, les corbeaux ou autres sangliers, des démarches existent pour être autorisé à posséder un animal non domestique.

[…] La loi prévoit donc pour le particulier la possibilité d’avoir un « élevage d’agrément » à la différence d’un élevage professionnel destiné à la vente ou bien encore d’un zoo.

L’objectif de la réglementation sur la détention des espèces sauvages est de garantir des conditions d’entretien adaptées pour les espèces protégées, menacées, dangereuses ou fragiles en captivité.

Pour certaines espèces protégées, une autorisation de détention préalable doit être obtenue par les particuliers auprès de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations). Dans une lettre, le propriétaire devra évoquer les conditions de détention de l’animal, à savoir l’endroit où il habite, la taille de son terrain, la conformité de l’enclos ou de la cage de l’animal.

Lire la Suite

Hérault. La Fondation 30 Millions d’Amis au secours du lionceau Ciam

Un sauvetage d’envergure dans la petite ville de Poussan. La Fondation 30 Millions d’Amis intervient en urgence à la demande de la préfecture de l’Hérault pour secourir un lionceau de 14 mois (03/11/2015). Ciam, tourne en rond dans sa petite cage située dans le jardin d’une maison et vit là depuis sept longs mois en toute illégalité. La Fondation organise et finance entièrement son transfert, dans un véhicule adapté et sous étroite surveillance vers le sanctuaire belge le Natuurhulpcentrum.

Cette opération s’effectue en collaboration avec la gendarmerie de Mèze, l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) et la DDPP* de l’Hérault qui ont déjà tenté de secourir l’animal au domicile de ce couple « passionné de fauves » (31/10/2015). Le couple qui le cachait a tout fait pour mettre en échec ce sauvetage en demandant la clémence du Préfet le temps de se mettre aux normes.

Le Parquet a donc demandé un avis consultatif à la préfecture de l’Hérault qui s’est réunie en urgence (02/11/2015). La saisie administrative de l’animal a ensuite été prononcée par la préfecture.

Lire la Suite

Lion de Poussan : « il y a urgence à placer l’animal » selon la direction de protection des populations

Ciam, le lion appartenant à un habitant de Poussan devra être placé dans un lieu d’hébergement adapté. La direction de la protection des populations rappelle dans quelles conditions on peut ou pas détenir un animal dangereux.

[…] 48 h 00 après la découverte par les gendarmes d’un fauve au milieu de la garrigue dans l’Hérault à quelques dizaines kilomètres de Montpellier, la direction de la la protection des populations de l’Hérault nous explique les règles de détention d’un animal dangereux.
Caroline Medous directrice de la DDPP de l’Hérault est formelle : « Le lion n’est pas un animal de compagnie. C’est un fauve et donc un accident peut arriver du jour au lendemain. »

Lire la Suite

Arras : les pompiers ont rejoué le Lac des Cygnes au jardin Minelle

[…] La tâche s’est rapidement révélée ardue pour les plongeurs de l’unité aquatique dépêchée sur place. En effet, pas question d’endormir la bête avec un fusil spécial. Trop risqué. Il a donc fallu déployer des filets. Sauf qu’à chaque tentative d’approche, le cygne prenait la fuite, allant d’un bout à l’autre du plan d’eau. Vers 12 h 15, l’animal a même faussé compagnie à l’assistance en empruntant le tunnel menant à la darse Méaulens.

Les pompiers ont alors revu leurs plans et mis leur barque à l’eau pour rattraper le fuyard et le remettre aux services vétérinaires. L’hameçon a été enlevé sur le champ. Ce n’était donc pas l’heure du chant du cygne.

Lire la Suite

Gironde : le ouistiti Bella sera-t-il retiré à sa famille d’accueil ?

Alors qu’elle vit avec l’animal depuis le début de l’été sur sa grande propriété de Biganos, elle doit aujourd’hui s’en séparer. C’est en tout cas ce que lui a demandé clairement la Direction départementale de la protections des populations (DDPP) dans un courrier daté du 2 octobre, en réponse à la demande d’autorisation de détention envoyée par Franck Capella.

Pour les services de l’Etat, celui-ci se trouve en effet «hors du cadre réglementaire» qui régit la détention d’un tel animal à son domicile. Pour cela, il faut en effet être titulaire d’un certificat de capacité. Seule une personne handicapée peut en être exemptée, sous certaines réserves.