Catégorie : Faune sauvage & Zoos

Lire la Suite

Deux ruches seront installées au lycée Rémi-Belleau de Nogent-le-Rotrou

« La préparation administrative de ce projet a été un parcours du combattant, souligne le proviseur Michel Toumoulin, il a fallu le présenter au sous-préfet, recueillir l’avis favorable de l’académie, de la direction des services vétérinaires ». Les ruches fabriquées par les élèves de Segpa du collège des petits sentiers, à Lucé, accueilleront des abeilles noires du Perche. Un projet pédagogique interdisciplinaire va être construit autour du rucher.

Lire la Suite

Marineland : le monde du silence !

[…] Mardi, Marineland recevait la visite de la Direction départementale de protection des populations (DDPP). Une équipe préfectorale d’experts vétérinaires indépendants chargée d’inspecter l’ensemble des installations classées ainsi que chaque espèce animale cinq à six fois par an. Concernant les dirigeants du parc, Sophie Béranger-Chervet, la directrice de la DDPP, témoigne : « Ils sont désorganisés. On a demandé les listings de tous les animaux de la petite ferme pour découvrir qu’ils étaient rangés dans un tiroir de bureau dans lequel il y avait autant d’eau que de papiers… À tel point qu’ils ont dû utiliser un sèche-cheveux pour les remettre en état. »

Lire la Suite

Accusé de tuer ses orques – Le Marineland dans la tourmente

[…] Par ailleurs, la direction départementale de la protection des populations a trouvé des traces d’hydrocarbures dans le bassin des orques, suite à une inspection réalisée mardi matin. «Le bassin a été submergé par une vague. Elle était chargée de matières polluantes, vraisemblablement du gasoil, qui venait d’on ne sait où, a expliqué la directrice de ce service de l’Etat, Sophie Béranger-Chervet, dans un entretien publié vendredi dans le quotidien régional « Nice-Matin ». Peut-être des villas environnantes. Cela a pollué l’eau des orques». «Le point noir, c’est le bassin des orques», a-t-elle reconnu, sans pour autant blâmer le personnel du parc.

Lire la Suite

Antibes. Que se passe-t-il vraiment à Marineland ?

Mardi, Marineland recevait la visite de la Direction départementale de protection des populations (DDPP). Une équipe préfectorale d’experts vétérinaires indépendants chargée d’inspecter l’ensemble des installations classées ainsi que chaque espèce animale cinq à six fois par an. Concernant les dirigeants du parc, Sophie Béranger-Chervet, la directrice de la DDPP, témoigne : « Ils sont désorganisés. On a demandé les listings de tous les animaux de la petite ferme pour découvrir qu’ils étaient rangés dans un tiroir de bureau dans lequel il y avait autant d’eau que de papiers… À tel point qu’ils ont dû utiliser un sèche-cheveux pour les remettre en état. » […]

Et pour finir, s’agissant de la mort de l’orque : « Pour être honnête, nous ne connaissons pas encore les causes du décès. » Une déclaration qui laisse sceptique la directrice de la DDPP […]