Catégorie : Import & Export

Lire la Suite

Boulogne (Nord) : malgré les fraudes, le port ne sera pas clôturé

Le comité criée, l’instance de dialogue entre les professionnels du port (pêcheurs, écoreurs, mareyeurs…) et la chambre de commerce son gestionnaire, a connu de vifs échanges il y a quelques semaines. Cela faisait suite à la publication d’un article de La Voix du Nord annonçant la volonté de la chambre de commerce de fermer le port.

Selon des participants, Jacques Wattez, patron d’Unipêche, n’a pas caché son hostilité à ce projet. « J’ai fait savoir que seul un organisme certifié, type services vétérinaires, ou les affaires maritimes pouvaient contrôler mes camions, personne d’autre », admet-il.

Lire la Suite

Somme. Trafic de chiens: du ferme en appel

Lors de l’opération de la gendarmerie et des services vétérinaires, 110 chiens avaient été saisis. La mauvaise santé des animaux a vite été confirmée puisque 19 d’entre eux sont morts quelques jours plus tard. La raison ? Les chiens se trouvant dans un seul local, ils étaient exposés à la contamination virale de certaines maladies, la toux du chenil notamment. Or, les bêtes étaient fragiles car très (trop) jeunes. Les deux éleveurs ont été condamnés notamment parce que beaucoup de chiens (34 % à l’ABC et 78 % au chenil de Domart lors des saisies) étaient plus jeunes que l’âge indiqué sur leurs papiers.

Mise à jour : Liste des postes frontaliers chargés des contrôles sanitaires à l’importation

Les postes frontaliers chargés des contrôles sanitaires à l’importation (provenance de pays extérieurs à l’Union Européenne) sont regroupés dans un service à compétence nationale directement rattaché à la DGAL : le Service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire aux frontières (SIVEP) [dont l’adresse institutionnelle est sivep.sdasei.dgal@agriculture.gouv.fr]

Le SIVEP comprend :
des postes d’inspection aux frontières (PIF) chargés du contrôle d’importation des produits d’origine animale et des animaux vivants.
des points d’entrée désignés (PED) chargés du contrôle d’importation des aliments pour animaux d’origine non animale.
des points d’entrée communautaires (PEC) désignés pour le contrôle phytosanitaire d’importation des végétaux et des produits végétaux.

Lire la Suite

Maladie de la vache folle: la France passe en « risque négligeable »

La France a accédé au statut de pays à « risque négligeable » pour l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), ou maladie de la vache folle, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires internationales.

La décision de reclassifier la France, restée au statut de « risque maîtrisé », a été adoptée par l’assemblée générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Cinq autres pays ont changé de statut en même temps que la France, dont Chypre, la République Tchèque, l’Irlande, le Liechtenstein et la Suisse, a précisé le président de l’OIE, Bernard Vallat.

Lire la Suite

St Christophe-en-Brionnais (Saône-et-Loire). La direction générale de l’alimentation au marché

En chef d’orchestre de la direction générale de l’alimentation auprès du ministère de l’Agriculture, Patrick Dehaumont était hier dans le vif du sujet, à Saint-Christophe-en-Brionnais. En visite pour « sortir des réunions parisiennes », les services de l’État ont arpenté les allées du marché au cadran, et du gré à gré traditionnel dédié à la race charolaise.

« Nous travaillons forcément avec les marchés. Notre mission est d’assurer la qualité sanitaire, de favoriser donc l’état qualitatif des bovins jusqu’à l’abattoir, et jusque dans l’assiette », a résumé Patrick Dehaumont.