Catégorie : Import & Export

Lire la Suite

Gers. Grippe aviaire : les professionnels rassurants

«Nous avons mis en alerte tous nos vétérinaires, les groupements d’éleveurs…», détaille Dominique Chabanet, directeur départemental de la Cohésion sociale et de la protection des populations. Pas moins de 30 agents de cette direction sont mobilisés pour «coordonner, informer les éleveurs, prendre des contacts. Mais tous les acteurs connaissent les mesures de vigilance», conclut le directeur.

Lire la Suite

Influenza aviaire détecté dans les Landes : les clés pour tout comprendre

[…] Dès lundi, le préfet des Landes a pris des arrêtés pour réglementer la circulation dans les périmètres infectés. Applicables depuis ce mardi matin, ces arrêtés seront valables un mois, un délai qui prend en compte une semaine pour effectuer des analyses et procéder aux abattages, suivi d’une période 21 jours, temps d’incubation du virus.
Pour l’instant, les œufs, poussins, oisons, canetons vivants ainsi que les produits crus ne peuvent pas sortir de ce périmètre.[…]

Lire la Suite

Grippe aviaire : le Japon, premier importateur de foie gras français, en bannit l’importation

« Le Japon a interdit les importations de volaille et de produits issus de la volaille française dont la production est postérieure au 23 octobre », a déclaré un responsable du ministère de l’Agriculture, précisant que cette date avait été choisie en prenant en considération la période de vingt et un jours d’incubation de la maladie. « Les produits de la volaille, dont le foie gras, fabriqués et emballés avant le 23 octobre, peuvent être importés », a-t-il ajouté. « Ceux produits après cette date sont interdits pour éviter que le virus ne soit introduit au Japon. »

Cette décision fait suite à la découverte de cas de grippe aviaire dans des élevages français. Si l’exportation d’oiseaux vivants et d’œufs de Dordogne est désormais interdite, le ministère de l’Agriculture français a pourtant rappelé « que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, d’œufs, de foie gras, et plus généralement de tout produit alimentaire ».

Lire la Suite

Grippe aviaire : l’étrange communication du gouvernement

[…] Pour le gouvernement, tout doit être fait pour éviter la trop forte médiatisation de cette découverte de virus de grippe aviaire en France. L’enjeu est de ne pas inquiéter la population et de ne pas contrarier la consommation de volailles à une période cruciale, soit avant les fêtes. Le ministère ne cesse de répéter le message important écrit en gras sur son communiqué : « Il convient de rappeler que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, d’œufs, de foie gras et plus généralement de tout produit économique ». Le risque est d’abord économique. L’interdiction d’exportation le prouve.