Catégorie : Laboratoires

Lire la Suite

Les laboratoires départementaux d’analyse en première ligne face aux épidémies animales

[…] « En septembre, nous avions sur notre territoire, un regroupement national de bovins, “Les 4 jours du Mans”, se souvient François Boussard, conseiller départemental de la Sarthe, également éleveur et membre du bureau de la Chambre d’agriculture. La fièvre catharale venait d’être détectée et à la demande de la préfecture, Inovalys est intervenu et a réalisé 250 analyses en 24 heures. »

Inovalys est un groupement d’intérêt public qui regroupe depuis le 30 décembre 2013 les anciens services de laboratoire des départements de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de la Sarthe.

Ces épidémies surviennent alors que plusieurs collectivités ont engagé la mutualisation de leurs moyens d’analyses sanitaires. Le Finistère en a été le précurseur en créant un groupement d’intérêt public (GIP) dès 2007 entre le département et Brest métropole océane, GIP qui s’est étendu aux Côtes-d’Armor et englobera à partir de janvier 2016 l’Ille-et-Vilaine.

Lire la Suite

Inquiétante progression de la grippe aviaire dans le sud-ouest

[…] Le ministère de l’Agriculture souligne que « Il est important de noter que selon l’Anses, les souches identifiées sont des souches d’origine européenne. Il ne s’agit pas de souches asiatiques, et ce n’est donc pas la souche asiatique détectée il y a quelques années ». Il précise également que la viande, le foie gras, les œufs ne présentent aucun risque pour la consommation au regard de cette maladie. Concernant les conséquences pour les éleveurs, une indemnisation est prévue par arrêté ministériel. L’Etat prend également en charge le financement des mesures de surveillance et de nettoyage et désinfection. Il est cependant à craindre des conséquences financières découlant de la fermeture de marchés.

Lire la Suite

Influenza aviaire détecté dans les Landes : les clés pour tout comprendre

[…] Dès lundi, le préfet des Landes a pris des arrêtés pour réglementer la circulation dans les périmètres infectés. Applicables depuis ce mardi matin, ces arrêtés seront valables un mois, un délai qui prend en compte une semaine pour effectuer des analyses et procéder aux abattages, suivi d’une période 21 jours, temps d’incubation du virus.
Pour l’instant, les œufs, poussins, oisons, canetons vivants ainsi que les produits crus ne peuvent pas sortir de ce périmètre.[…]

Lire la Suite

Grippe aviaire : l’étrange communication du gouvernement

[…] Pour le gouvernement, tout doit être fait pour éviter la trop forte médiatisation de cette découverte de virus de grippe aviaire en France. L’enjeu est de ne pas inquiéter la population et de ne pas contrarier la consommation de volailles à une période cruciale, soit avant les fêtes. Le ministère ne cesse de répéter le message important écrit en gras sur son communiqué : « Il convient de rappeler que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, d’œufs, de foie gras et plus généralement de tout produit économique ». Le risque est d’abord économique. L’interdiction d’exportation le prouve.