Catégorie : Santé humaine

Lire la Suite

Une mise à jour du droit polynésien : plus de pouvoirs à la police phytosanitaire et à la police zoosanitaire

Il s’agira donc de permettre à la police phytosanitaire et à la police zoosanitaire de prêter main forte aux douanes pour chercher les graines, pots de miels, agrumes, crevettes crues et autres produits contrôlés parce que pouvant contaminer nos ressources locales avec des organismes nuisibles, ou des pots de fleurs remplis de fourmis de feu envoyés dans les îles. « Jusqu’à présent on ne pouvait que constater les infractions, mais pas les chercher, par exemple en fouillant les bagages des passagers à l’aéroport. Maintenant nous allons pouvoir faire ces fouilles, mais toujours sous la supervision d’un officier de police judiciaire. Le texte s’applique au transport international, mais aussi au transport interinsulaire » nous explique Rudolphe Putoa, chef du département phytosanitaire.

Les épidémies récentes de Locke américaine qui tuent nos ruches, la nouvelle maladie qui tue les agrumes, ou les exemples plus anciens des miconias, goyaviers de Chine et autres escargots carnivores qui ont détruit des écosystèmes entiers dans nos îles sont exemplaires du manque de contrôles à nos frontières.

Lire la Suite

La liste des précautions à prendre pour éviter l’intoxication alimentaire quand on mange dehors par fortes chaleurs

Les restaurants, qui accueillent de nombreux touristes l’été, font-ils suffisamment attention et sont-ils bien surveillés par les autorités sanitaires ?

En France, la surveillance est très régulière par les services sanitaires, la répression des fraudes et les services vétérinaires, mais comme dans toute activité qui touche beaucoup de monde, il y a toujours des mauvaises graines qui passent à travers les mailles du filet. Il faut être très prudent en ce qui concerne une pratique très dangereuse : la décongélation-recongélation. On attrape dans ce cas non pas la bactérie, mais la toxine.

Lire la Suite

Rage canine : nouvelle campagne ministérielle pour prévenir l’introduction de la maladie en France

En quatorze ans, onze cas de rage ont été importés en France, tous liés à des animaux contaminés à l’étranger, car la maladie est encore présente dans une centaine de pays. Le cas le plus récent est celui de Sultan, un chien ramené d’Afrique du Nord. L’enquête épidémiologique a permis de retracer le parcours de ce bull terrier de six mois illégalement introduit en France depuis la Hongrie puis l’Algérie. Mort dans la nuit du 17 au 18 mai dernier, sa contamination par le virus rabique de type Africa 1 a été confirmée par l’Institut Pasteur dès le 21 mai. Le cas précédent, un chaton de deux mois rapporté du Maroc jusque dans le Val-d’Oise, remonte au mois d’octobre 2013.

Lire la Suite

Intoxication à Beuvillers (Calvados) ? 24 élèves vomissent après le hamburger

Environ trois quarts d’heure après le repas, les maux de ventre et les vomissements ont commencé. Les enseignants ont alors déclenché l’alerte. Les pompiers et le service d’urgence du Smur ont pris en charge les enfants. Quatre élèves ont été transportés en ambulance au centre hospitalier pour observation, tandis que les autres étaient remis à leurs parents. Tous les enfants ont regagné leur famille dans la soirée.

Les services vétérinaires ont effectué des prélèvements, dont les conclusions seront connues la semaine prochaine.

Lire la Suite

Dossier : Fraudes, traçabilité, pesticides… Notre alimentation est-elle vraiment sans risque ?

Qui contrôle notre alimentation ?

La Direction générale de l’alimentation coordonne : 5 500 agents des services de la Répression des fraudes, 14 000 vétérinaires sanitaires, 25 laboratoires nationaux de référence et plus d’une centaine de laboratoires d’analyses spécialisés en micro-biologie.

Les services de la Répression des fraudes effectuent plus de 60 000 prélèvements par an.

La vigilance des instances de sécurité sanitaire françaises ou européennes porte notamment sur le respect des normes qu’elles ont édictées : les doses journalières admissibles ou doses journalières tolérables de produits inopportuns dans l’alimentation. Ces limites – exprimées en milligramme par kilo de poids du consommateur final et par jour – diffèrent selon les produits.[…]

Lire la Suite

Une infographie sur la sécurité sanitaire des aliments qui ne tient pas compte de la baisse des effectifs dédiés aux contrôles – Le Blog d’Albert Amgar

Le ministère de l’agriculture propose une infographie, voir-ci-dessous, «la sécurité sanitaire des aliments », source Services Vétérinaires.info.On ne peut que souscrire à ce travail de synthèse, mais cette infographie masquent certaines réalités actuelles, comme le rapporte l’InVS.Selon les données de l’InVS sur les toxi-infections alimentaires collectives en France en 2013, « le nombre de foyers de TIAC survenus en restauration commerciale et collective a augmenté de 8 et 25 %, respectivement ».Mais une information donnera, qui sait, du baume au cœur aux services de contrôle, l’InVS note dans ce document :[…]