Étiquette : Aïd

Lire la Suite

Aïd : quel bilan pour la première édition de l’abattoir temporaire ?

« Il y a eu un vrai travail de partenariat entre la Stéphanoise des eaux et l’établissement d’équarrissage Monnard pour retirer ces déchets. » Karim Aich insiste sur les nombreux contrôles réglementaires que les services vétérinaires ont effectués. « 250 000 € ont été investis pour que tout soit dans les normes et tout cela en autofinancement », souligne K. Aich.

Aïd el Kébir 2015 dans la Loire : premier bilan de la préfecture

Sur le plan sanitaire, les animaux ont été inspectés par quarante agents de la DDPP, techniciens et vétérinaires qui ont ainsi saisi trois carcasses pour ictère et pleurésie fibrineuse ainsi que quatre saisies partielles et des saisies d’organes (foies) pour parasitisme. Outre la garantie sanitaire traduite par l’estampille vétérinaire apposée sur les carcasses, la qualité des installations, le respect des règles d’hygiène par le personnel de ces établissements ainsi que le matériel installé pour l’occasion dans le site temporaire ont permis de réunir les meilleures conditions pour garantir aux consommateurs la salubrité des carcasses fournies.

Sur le plan de la protection animale, la contention mécanique des animaux, la formation aux respects des règles de bien traitance animale et l’habilitation des sacrificateurs ont permis de respecter la réglementation et d’éviter le transport inadéquat des animaux ligotés dans les coffres de voiture, ainsi que les abattages clandestins par des personnes non formées et non habituées comme cela avait été constaté en 2014. […]

Le bilan des contrôles itinérants effectués en coordination avec les forces de l’ordre sur 13 sites avant l’Aïd et 22 pendant le déroulement de la fête est le suivant cinq procès verbaux pour vente illégale d’animaux à des particuliers, une mise en demeure, trois limitations de mouvements en élevage pour défaut d’identification des animaux et trois convocations auprès des services de la DDPP.

Ces résultats traduisent le fait que les éleveurs informés préalablement ont cette année très globalement coopéré pour vendre leurs animaux aux abattoirs autorisés. Les nouveaux contrevenants sont principalement des vendeurs sur des sites internet s’improvisant négociants pour l’occasion, faisant l’objet des procédures nouvellement engagées cette année.

Aïd : un abattoir clandestin démantelé dans l’Ain

La commune de Matafelon-Granges (01) ne figurait pas dans la liste des sites d’abattage agréés pour la célébration de l’Aïd jeudi et vendredi. Pourtant, une ferme de la commune a bien été transformée en abattoir clandestin jeudi. Alertés, gendarmes et agents de la direction départementale de la Protection des populations ont découvert une vingtaine de personnes avec leurs bêtes, réparties en différents points d’abattage sur l’exploitation. Entre jeudi et vendredi, quelque 2 200 bêtes, ovins en grande majorité ont été sacrifiées dans l’Ain.

Lire la Suite

Aïd el-Kébir: 3 abattoirs clandestins démantelés entre Bourgoin-Jallieu et Vienne, en Isère

Les services de la Protection des populations, accompagnés des forces de l’ordre, sont intervenus dans le Nord-Isère et ont démantelé des abattoirs clandestins. Des éleveurs ou des particuliers procédaient à l’abattage de moutons ou vendaient des bêtes en toute illégalité à l’occasion de l’Aïd.

« C’est la même chose tous les ans », déclare le directeur de la Protection des populations de l’Isère, Claude Colardelle. Effectivement, chaque année, à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd el-Kebir, même si des sites d’abattage reconnus font l’objet d’un arrêté préfectoral, des fraudes sont constatées.

Lire la Suite

Le Mans. 280 moutons pour le sacrifice de l’Aïd-el-Kébir

La cérémonie se répète annuellement, le premier jour de la fête de l’Aïd-el-kébir, depuis 2003. 12 ans déjà, que l’Association pour les traditions, l’amitié et les fêtes familiales (ATAFF) et le Ville du Mans travaillent ensemble pour permettre à la communauté musulmane de bénéficier d’une viande saine et propre. Une opération pilote qui fait d’ailleurs des envieux dans de nombreux autres départements.

Corinne Orzechowski, préfète du Mans et les vétérinaires et techniciens de la Direction Départementale de la Protection des Populations ont participé à l’événement.