Étiquette : Bouches-du-Rhône

Lire la Suite

Bouches-du-Rhône : des abattoirs temporaires pour l’Aïd El Kébir – France 3 Provence-Alpes

Dans un communiqué, la Préfecture des Bouches-du-Rhône rappelle que « seules ces structures garantissent le respect des règles d’hygiène et de sécurité, la présence d’un sacrificateur agréé par l’instance religieuse et une inspection sanitaire par les services de l’Etat ».

Le dispositif a pour but d’éviter la consommation de viandes impropres à la consommation (certaines parties du corps de l’animal comme la rate, une partie de l’intestin et la moelle épinière ne doivent pas être consommées) ou un risque d’épizootie lié à la proximité des animaux.

Les services de l’Etat procèderont à des contrôles pour vérifier la bonne application de ces règles et le respect de l’organisation mise en place. Aucun abattage n’est autorisé en dehors des sites agréés à l’occasion de l’Aïd El Kébir.

Lire la Suite

Maritima.Info : Société, Département : Aïd El Kébir : 12 abattoirs agréés dans le département

Dans le département des Bouches-du-Rhône, l’abattage des animaux est exclusivement autorisé dans les abattoirs agréés par la Direction Départementale de la Protection des Populations (D.D.P.P.) figurant dans la liste suivante. 10 sites temporaires et 2 sites pérennes seront agréés pour 2015.
[Liste dans l’article]

Seules ces structures garantissent le respect des règles d’hygiène et de sécurité, la présence d’un sacrificateur agréé par l’instance religieuse et une inspection sanitaire par les services de l’Etat.

Lire la Suite

Fièvre de West-Nile : sept autres foyers confirmés en Camargue

Pour les sept nouveaux foyers confirmés dans le Gard, les Bouches-du-Rhône et l’Hérault, les vétérinaires sanitaires ont principalement rapporté un abattement marqué (chez les sept équidés atteints), une ataxie (cinq cas), mais aussi des symptômes moins évocateurs (un cas de coliques, quatre cas d’hyperthermie). Ils ont mis en place des mesures sanitaires concertées avec les détenteurs d’équidés dans les neuf établissements touchés, dès les suspicions.

Huit d’entre eux sont placés sous APDI et suivis par les directions départementales de la protection des populations (DDPP) concernées. Une enquête épidémiologique est en cours dans chacun des nouveaux foyers identifiés, où les chevaux sont consignés pendant quinze jours, jusqu’à la mort (ou la guérison) du dernier animal atteint.

Lire la Suite

Montpellier: Un cheval atteint par le virus de la fièvre de West Nile

La Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de l’Hérault a reçu le 14 septembre la confirmation de la détection d’un cheval positif au virus de la maladie de West Nile, à Fabrègues, au Sud de Montpellier.

Cette maladie avait disparu en France en 2007, mais, à la fin du mois d’août, plusieurs cas ont été déclarés dans le Gard et les Bouches-du-Rhône. Elle se transmet par des moustiques, contaminés par des oiseaux infectés par le virus. L’homme peut être atteint s’il est piqué.

Lire la Suite

Fièvre de West-Nile : deux chevaux confirmés infectés par le virus en Camargue

Deux cas de fièvre de West-Nile ont été confirmés le 31 août 2015, le premier chez une jument anglo-arabe de trois ans à Fourques (Gard), le second chez un étalon lusitanien de trois ans à Arles (Bouches-du-Rhône). Les préfets des deux départements concernés ont mis en place des mesures telles qu’un appel à la vigilance des vétérinaires équins, un traitement de désinsectisation préventif, un renforcement de la surveillance des oiseaux sauvages, un suivi spécifique des chevaux hébergés dans la zone touchée. Pour la première fois depuis 2007, la fièvre du Nil occidental est ainsi détectée en France métropolitaine. Le ministère de l’Agriculture a réactivé le dispositif de surveillance de cette maladie.

[…] Dès la suspicion, des mesures sanitaires ont été mises en œuvre dans les deux élevages. Comme il s’agit d’une maladie animale réglementée, ils ont été mis sous arrêté préfectoral portant déclaration d’infection (APDI) et sont suivis par les directions départementales de la protection des populations (DDPP) concernées. Une enquête épidémiologique est lancée. Les chevaux des deux foyers sont consignés pendant 15 jours jusqu’à la mort (ou la guérison) du dernier animal atteint. Aucune autre restriction de mouvement n’a été mise en place.

Lire la Suite

Maladie de West Nile : 2 chevaux infectés détectés en Camargue – DestiMed

Les Directions départementales de la protection des populations (DDPP) des Bouches-du-Rhône et du Gard ont reçu la confirmation de la détection en Camargue de deux chevaux positifs au virus de West Nile.
La fièvre West-Nile, également connue sous le nom de « maladie à virus du Nil Occidental », est une maladie virale transmise par les moustiques qui se contaminent exclusivement par des oiseaux infectés. Les équidés et l’homme peuvent être atteints par la fièvre West-Nile quand ils sont piqués par des moustiques infectés. Les équidés infectés révèlent la présence du virus dans une zone mais ne transmettent pas la maladie et ne représentent pas un danger pour l’homme.
Au vu de ces deux détections, les préfets des Bouches-du-Rhône et du Gard, en lien avec une cellule nationale et interministérielle d’aide à la décision (cellule composée de représentants des ministères en charge de la santé, de l’écologie et de l’agriculture, de représentants de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’Institut de veille sanitaire, de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et de l’établissement français du sang) ont décidé de mettre en place, conformément au protocole anticipé les mesures de gestion suivantes :…