Étiquette : Cher

Lire la Suite

Deux nouveaux cas de FCO dans la Nièvre

La préfecture de la Nièvre a indiqué, dans un dernier point daté du 16 décembre, que 15 nouveaux foyers de FCO sérotype 8 avaient été identifiés en France durant la semaine du 5 au 11 décembre, « tous liés à la surveillance dans le cadre des mouvements : lors d’un export ou suite à des tests effectués pour mettre des animaux en mouvement vers la zone indemne ».

Deux cas dans la Nièvre, six dans l’Allier, quatre dans le Puy-de-Dôme, un dans le Cher, un dans la Loire et un dans l’Aveyron.

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine : pourquoi une nouvelle commande de vaccins est-elle lancée ? – France 3 Bourgogne

« Au 10 décembre, ce sont au total 128 cas de FCO qui ont été détectés dans le centre de la France », a indiqué le ministère de l’Agriculture vendredi 11 décembre 2015. Un précédent bilan établi mi-novembre faisait état de 90 foyers confirmés.

Parmi les 14 départements touchés, le Puy-de-Dôme (49 cas) et l’Allier (37 cas) concentrent plus des deux tiers des élevages infectés. Les autres foyers sont situés dans la Creuse (8), le Cantal, la Loire, la Nièvre (6 chacun), le Cher (4), la Haute-Loire, la Saône-et-Loire (3 chacun), l’Aveyron (2), la Corrèze, l’Indre, le Loiret et la Lozère (1 chacun).

Les zones dites « réglementées », où les mouvements de bétail sont limités, couvrent désormais 44 départements métropolitains, dont la totalité des régions Auvergne, Bourgogne, Centre et Limousin.

Lire la Suite

Cher. Fièvre catarrhale : vers le bout du tunnel ?

Un point sur la fièvre catarrhale avait lieu vendredi en préfecture. Les services de l’État estiment que la situation va en s’améliorant. C’est le sens du dernier arrêté préfectoral.

1. Une seule et unique zone de vigilance. Un nouveau zonage est entré en vigueur par arrêté préfectoral à la suite de l’arrêté ministériel paru vendredi au Journal officiel. Il prévoit de fusionner les trois zones mises en place au début de l’épizootie (périmètre interdit, zone de protection, zone de surveillance) en une seule et unique zone de vigilance. Elle comprend les neuf départements où des cas ont été avérés (dont le Cher) ainsi que tout ou partie des départements limitrophes, sur la base d’un rayon de 150 kilomètres autour des foyers.

Fièvre catarrhale : les mesures mises en place dans le Cher / Actualités / Accueil – Les services de l’État dans le Cher

Par arrêté préfectoral de ce jour, la préfète du Cher a défini un nouveau périmètre d’interdiction de circulation des ruminants. Ce périmètre a été défini suite à la confirmation de trois cas de fièvre catarrhale ovine dans le département du Cher. Ce nouveau périmètre inclut désormais 136 communes. [tous les documents en lien]

Lire la Suite

Trois cas de Fco dans le département du Cher

Bourges, 1 oct 2015 (AFP) – Trois cas de fièvre catarrhale ovine (Fco), ou maladie de la langue bleue, ont été détectés récemment dans le département du Cher, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture à Bourges.

A la suite de la découverte de ces trois cas dans les communes de Bussy, Cuffy et Vernais, le préfet du Cher a décidé mercredi de placer les exploitations concernées sous limitation de mouvement. « Les éleveurs concernés peuvent cependant continuer à amener leurs animaux à l’abattoir », précise un communiqué de la préfecture, en relevant que ces exploitations seront prioritaires pour la vaccination. Le préfet a délimité également par arrêté un nouveau périmètre d’interdiction de circulation dans le département. « Le reste du département sera placé en zone de protection dès parution du nouvel arrêté ministériel vendredi », ajoute la préfecture.

Lire la Suite

Saint-Amand-Montrond (Cher). Fièvre catarrhale : les éleveurs en quête de réponses

Irrités par les conséquences de la fièvre catarrhale ovine (FCO) sur leur activité et leur trésorerie, des éleveurs ont profité de la présence des services de l’État à l’abattoir saint-amandois, ce jeudi, jour de l’Aïd-el-Kébir, pour poser leurs questions.
« On ne vient pas pour perturber cette journée, attention ! On est là parce qu’on a beaucoup de mal à obtenir des réponses des services vétérinaires (…) ».
À leur arrivée, Thierry Place, directeur adjoint de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, et Delphine Cervelle, directrice du cabinet de la préfète du Cher, ont accepté la discussion. Les échanges ont été tendus mais corrects.