Étiquette : communication

Lire la Suite

Grippe aviaire : à propos de la communication des ministères de la santé et de l’agriculture – Un article de Le Blog d’Albert Amgar

Le site Internet du ministère de la santé fournit le 22 novembre 2015 des « Réponses aux questions les plus fréquentes : Questions générales sur la grippe aviaire ». Ces réponses aux questions sont très complémentaires de celle du ministère de l’agriculture sur sa page mise à jour au 24 décembre 2015 sur « Influenza aviaire : la situation actuelle en France ».

cordon-de-securite-autour-de-la-maison-d-un-particulier-ou-a-ete-detecte-un-foyer-de-grippe-aviaire-h5n1-le-25-novembre-2015-a-biras-en-dordogne_5470286En termes de communication, on suivra les réponses à deux questions au demeurant assez similaires :

Qu’appelle-t-on la grippe aviaire ? (ministère de la santé) […]

Lire la Suite

Dordogne. Le public sensibilisé face aux cas de grippe aviaire

{…] Ces mesures consistent à définir autour de ce foyer une zone de protection dans un rayon de 3 km, ainsi qu’une zone de surveillance dans un rayon minimum de 10 km.Ce qu’il faut savoir : dans les zones de protection et de surveillance, tous les élevages commerciaux de volailles sont recensés et interdits de mouvements à destination ou en provenance des élevages commerciaux du périmètre réglementé. Les principales autres interdictions : les lâchers de gibiers à plumes, le transport et l’épandage de fumier ou de lisier provenant de volailles ou gibiers à plumes sauf dérogation accordée par la DDCSPP(1). Les oiseaux captifs doivent être maintenus en bâtiment ou par tout autre moyen afin d’éviter le contact avec d’autres élevages et les oiseaux sauvages. Les foires, les marchés, les expositions y compris le ramassage sont également interdits.

Toute augmentation de la mortalité ainsi que toute baisse importante dans l’élevage doivent être signalées à la DDCSPP .

Lire la Suite

Grippe aviaire : tout le Gers dans la zone de surveillance

Le ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll a pris un arrêté hier concernant la grippe aviaire. Désormais, tout le Gers est dans la zone de surveillance. Ce qui entraîne de nombreuses conséquences.

«Désormais, on peut mieux travailler dans nos départements et rassurer le reste du monde sur la grippe aviaire», assure le directeur départemental de la protection des populations, Dominique Chabanet. «Cette mesure permettra de fluidifier la circulation des oiseaux», enfonce Bernard Malabirade, vice-président de la Chambre d’agriculture du Gers.

Lire la Suite

L’Anses est-elle une nouvelle agence de com ? – Un article de Le Blog d’Albert Amgar

On apprend avec une certaine ironie que l’Anses a remporté un appel d’offres pour assurer la campagne de pub de la DGAL, direction qui dépend du ministère de l’agriculture.

J’exagère, à peine mais jugez plutôt …

Le challenge pour l’agence de pub, pardon l’Anses, permettra de « Gagner en efficacité pour l’information du consommateur et la prévention des risques microbiologiques dans les aliments ».[…]

Lire la Suite

Tiac et restauration en Aquitaine : Et elle est où la transparence des contrôles officiels ? – Le Blog d’Albert Amgar

[…] On savait qu’il y avait des sous-déclarations mais là, on en a la preuve …

Ce qui est aussi rapporté en Aquitaine suit ce qui se passe au niveau national (Données relatives aux toxi-infections alimentaires collectives déclarées en France en 2013), « Par rapport à 2012, le nombre de foyers de TIAC survenus en restauration commerciale et collective a augmenté de 8 et 25%, respectivement, alors que le nombre de foyers de TIAC survenus en restauration familiale a diminué de 14%. En 2013, la part des TIAC en restauration commerciale (39%) a largement dépassé celle des TIAC déclarées dans le cadre de repas familiaux (28%). »

Par ailleurs, non sans humour, l’InVS pointe du doigt là où se situent les déficiences. Ainsi on apprend qu’« Il est peu probable que cette augmentation puisse être entièrement attribuée à l’amélioration de l’exhaustivité de la surveillance. Cette augmentation s’inscrit dans un contexte de baisses fortes et répétées des effectifs dédiés aux contrôles, et une diminution des contrôles des établissements. La proportion des TIAC survenues en collectivités (milieu scolaire, restauration d’entreprise, IMS et dans les autres collectivités) a diminué entre 1996 et 2013 passant de 46% de l’ensemble des TIAC déclarées en 1996 à 33% en 2013. »