Étiquette : Drôme

Lire la Suite

Il était une fois les Jeunes Agriculteurs, le Préfet et Salmonella dans la Drôme – Un article de Le Blog d’Albert Amgar

[…] Concernant la charte sanitaire, le préfet a demandé que le retrait des chartes soit mis à signature du directeur de la DDPP. Le préfet a également demandé à la DDPP d’établir un barème des sanctions, qui sera expliqué aux éleveurs afin qu’ils sachent à quoi s’attendre. Cette rencontre fut très constructive pour les JA et les services de l’État. Les représentants de l’aviculture et de l’état peuvent se féliciter pour la qualité du dialogue et des échanges. Le préfet et le directeur de la DDPP étaient à l’écoute et feront le nécessaire dans le plus bref délai.

Salmonellose aviaire. Les Jeunes agriculteurs ont rencontré le préfet de la Drôme

Depuis mai 2014, une véritable politique de lutte contre la salmonelle est mise en place sur le département de la Drôme. Un arrêté a été pris en juin 2015 et une enquête a été réalisée par la DGAL cet été pour proposer de nouvelles mesures de lutte.

Dans ce contexte, le préfet de la Drôme et le directeur de la DDPP ont souhaité rencontrer les Jeunes Agriculteurs de la Drôme afin de connaître les avis du terrain. Comme l’a rappelé Sébastien Richaud, secrétaire général des JA26, nous avons tous le même objectif de diminuer le nombre de cas de salmonelles. Au vu des conséquences économiques et morales qu’une contamination entraîne, notre but à nous aussi est de lutter contre la salmonelle. Seulement la pression que connaissent les éleveurs est trop lourde. Il nous faut des mesures structurelles et non conjoncturelles !

Lire la Suite

Marignac-en-Diois (Drôme). Le cheval mort hélitreuillé pour éviter toute pollution

Hier, à la demande du maire de la petite commune du Diois, la direction départementale de la protection des populations (DDPP) a diligenté une équipe du Secours en montagne du Sdis 26 et un hélicoptère privé pour hélitreuiller l’animal. Une intervention peu banale mais indispensable afin de prévenir des risques de contamination de l’eau de la source qui alimente deux hameaux de Marignac-en-Diois.

Lire la Suite

La DDPP de la Drôme part à la chasse aux camions réfrigérés pas frais

Chaîne du froid brisée, produits en contact avec des surfaces sales, plusieurs infractions à l’hygiène ont été détectées par la direction de la protection des populations de la Drôme, lors de deux contrôles sur des camions réfrigérés. Ces contrôles vont donc avoir lieu plus souvent.

C’est le retour des contrôles de camions réfrigérés ! Deux contrôles ont eu lieu à Romans et Valence il y a quelques jours. Cela faisait 5 ans qu’aucun camion de transport de frais ou de surgelés n’avait pas été contrôlé par la DDPP de la Drôme, la Direction Départementale de la Protection des Populations. […]

Lire la Suite

Grignan (Drôme). Les marchés sous surveillance

Didier Fabre, le directeur adjoint de la DDPP, est accompagné de deux techniciennes vétérinaires, Christelle Guirao et Françoise Jacquet : « Nous allons contrôler tous les produits d’origine animale ». Fromages, saucissons, poissons, pizzas, spécialités vietnamiennes, une vingtaine de stands est concernée.

Le trio d’experts s’assure que les aliments sont conservés dans de bonnes conditions. Qu’une sauce bolognaise n’a pas atteint la date limite de consommation. Qu’un nem n’a pas tiédi en attendant un potentiel gourmand.

Les produits chauds sont d’ailleurs les plus à risque. Exemple avec un plat cuit sur place : « Lors d’un contrôle, la plaque de cuisson était à 30° au lieu de 63°. Cette zone intermédiaire entre le chaud et le froid est idéale pour le développement des bactéries… » Le cuisinier est mis en demeure de se mettre en conformité avec la réglementation sous peine de procédure judiciaire.

Lire la Suite

Drôme. L’État va multiplier les contrôles durant l’été

Didier Lauga, préfet de la Drôme et Alex Perrin, procureur de la République, président le tribunal de grande instance (TGI) de Valence, présentaient le dispositif interministériel de sécurité mise en place pour la saison estivale 2015, en préfecture, en présence des chefs de services départementaux mobilisés pour des missions liées à la sécurité du consommateur et des séjours, la sécurité sanitaire, la sécurité et l’ordre publics et la sécurité civile. Objectif affiché : garantir aux Drômois et aux visiteurs, la qualité des prestations proposées et des conditions de séjours les plus sûres.