Étiquette : FCO

Lire la Suite

Deux nouveaux cas de FCO dans la Nièvre

La préfecture de la Nièvre a indiqué, dans un dernier point daté du 16 décembre, que 15 nouveaux foyers de FCO sérotype 8 avaient été identifiés en France durant la semaine du 5 au 11 décembre, « tous liés à la surveillance dans le cadre des mouvements : lors d’un export ou suite à des tests effectués pour mettre des animaux en mouvement vers la zone indemne ».

Deux cas dans la Nièvre, six dans l’Allier, quatre dans le Puy-de-Dôme, un dans le Cher, un dans la Loire et un dans l’Aveyron.

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine : pourquoi une nouvelle commande de vaccins est-elle lancée ? – France 3 Bourgogne

« Au 10 décembre, ce sont au total 128 cas de FCO qui ont été détectés dans le centre de la France », a indiqué le ministère de l’Agriculture vendredi 11 décembre 2015. Un précédent bilan établi mi-novembre faisait état de 90 foyers confirmés.

Parmi les 14 départements touchés, le Puy-de-Dôme (49 cas) et l’Allier (37 cas) concentrent plus des deux tiers des élevages infectés. Les autres foyers sont situés dans la Creuse (8), le Cantal, la Loire, la Nièvre (6 chacun), le Cher (4), la Haute-Loire, la Saône-et-Loire (3 chacun), l’Aveyron (2), la Corrèze, l’Indre, le Loiret et la Lozère (1 chacun).

Les zones dites « réglementées », où les mouvements de bétail sont limités, couvrent désormais 44 départements métropolitains, dont la totalité des régions Auvergne, Bourgogne, Centre et Limousin.

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine: une épizootie « relativement stabilisée »

Aidée par un automne particulièrement doux, l’épizootie de FCO, partie de l’Allier début septembre, touche désormais 13 départements du centre de la France, la plupart des 90 foyers détectés à ce jour étant concentrés dans le nord de l’Auvergne. Ces dernières semaines, les contrôles effectués par les autorités sanitaires ont mis en évidence plus d’un cas par jour en moyenne, ce que le ministère de l’Agriculture ne juge « pas particulièrement inquiétant » à l’approche de l’hiver.

« Il n’y a pas de diffusion plus rapide que ce qu’on pensait », assure l’entourage du ministre Stéphane Le Foll, qui compte sur les premiers froids pour geler la propagation de la maladie, transmise aux animaux (ovins, bovins et caprins) par un moucheron. L’absence de foyers infectieux le long de la façade Atlantique, où le climat est plus propice à l’apparition de nouveaux cas en hiver, conforte cette analyse d’un épisode « relativement stabilisé », en tout cas « sans commune mesure » avec la crise de 2007-2008.

Lire la Suite

Vaucluse : tout le département en zone réglementée pour la fièvre catarrhale

La zone réglementée dans le cadre du dispositif de surveillance de la fièvre catarrhale ovine est à présent étendue à tout le département de Vaucluse.

Alors que le 16 novembre, seules seize communes de Vaucluse étaient concernées, l’arrêté ministériel du 26 novembre étend la zone réglementée pour la surveillance de la fièvre catarrhale ovine a tout le département de Vaucluse.

FCO : Un premier cas en Lozère

Un arrêté préfectoral a placé l’élevage de bovins et d’ovins concerné sous déclaration d’infection, précise la préfecture. Les mesures prises dans ce cadre concernent le recensement des ruminants, leur vaccination et leur suivi par le vétérinaire sanitaire de l’élevage.

« Ce foyer n’a aucun impact sur les autres élevages et sur le statut du département de la Lozère déjà placée en intégralité en zone réglementée », souligne la préfecture.

Lire la Suite

Premier cas de fièvre catarrhale ovine détecté en Lozère – France 3 Languedoc-Roussillon

Un premier cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) a été déclaré, mercredi, en Lozère. Après cette détection, un arrêté préfectoral a placé l’élevage de bovins et d’ovins concerné sous déclaration d’infection, précise la préfecture.
Les mesures prises dans ce cadre concernent le recensement des ruminants, leur vaccination et leur suivi par le vétérinaire sanitaire de l’élevage.

Ce foyer n’a aucun impact sur les autres élevages et sur le statut du département de la Lozère déjà placée en intégralité en zone réglementée », souligne la préfecture.