Étiquette : Gard

Lire la Suite

Abattoir d’Alès : phase de test pour un « redémarrage progressif »

Un « test de fonctionnement » devant permettre un « redémarrage progressif » de l’abattoir d’Alès, fermé après la diffusion mi-octobre d’une vidéo montrant de très mauvaises conditions d’abattage, a débuté mercredi, a annoncé jeudi la préfecture du Gard.

« Un redémarrage partiel de l’activité de l’abattoir ». Le maire d’Alès Max Roustan (LR) a décidé mercredi « d’un redémarrage partiel de l’activité de l’abattoir », selon le communiqué de la préfecture. Cette mesure est conforme aux engagements pris par l’ensemble des acteurs de la filière {…]

Un test en fonctionnement a débuté mercredi 9 décembre sous le contrôle d’un vétérinaire référent national des abattoirs. Très attendu par les éleveurs du territoire et l’ensemble de la filière viande qui considéraient cette structure municipale comme vitale pour leur survie financière, ce « redémarrage progressif » concernera les bovins, ovins et porcins, la filière équine étant abandonnée. Cette phase de test, « sous le contrôle des services de l’Etat, doit permettre d’évaluer, en fonctionnement, les restructurations effectuées et assurer une activité pérenne et exemplaire en matière de respect des règles sanitaires et du bien être animal », explique la préfecture.

Lire la Suite

L’abattoir d’Alès s’apprête à redémarrer progressivement

|…] Cette phase de test, « sous le contrôle des services de l’Etat, doit permettre d’évaluer, en fonctionnement, les restructurations effectuées et assurer une activité pérenne et exemplaire en matière de respect des règles sanitaires et du bien être animal », explique la préfecture. L’Etat a par ailleurs mandaté un audit économique et financier afin d’assurer la pérennité et la bonne gouvernance future de l’abattoir.

Lire la Suite

L’abattoir d’Alès rouvre ses portes : « Les méthodes ignobles sont toujours là »

Après le choc des images, le retour à la normale. L’abattoir d’Alès (Gard) a rouvert ses portes ce mercredi, pour une phase de test, après un peu moins de deux mois d’inactivité. A la mi-octobre, l’établissement avait précipitamment fermé à la suite de la diffusion d’une vidéo tournée par l’association de défense animale L214, montrant des méthodes d’abattage très violentes.

Depuis, une enquête sanitaire a été menée. Elle aurait simplement mis en lumière « quelques dysfonctionnements », « désormais réglés », selon nos confrères de France Bleu Gard-Lozère, qui dévoilent l’information. Un résultat qui est loin de satisfaire Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214.

Lire la Suite

Abattoir d’Alès : mobilisation derrière Sylvie Goy-Chavent

Selon la sénatrice UDI de l’Ain, la vidéo tournée à Alès montre des pratiques d’abattage qui ont également cours dans d’autres abattoirs. Il ne s’agit donc pas d’un cas isolé. « Outre les questions liées au respect du bien-être animal et celles qui concernent la sécurité alimentaire, ces pratiques risquent de porter un coup fatal à toute une filière déjà durement touchée par la concurrence internationale et les scandales à répétition », estime-t-elle.

Ainsi, une commission d’enquête parlementaire permettra « d’aller voir ce qui se passe à l’intérieur des abattoirs » et « d’apporter des éclaircissements et des propositions pour garantir le respect des règles élémentaires en matière d’hygiène, de sécurité alimentaire et de bien-être animal ». Son initiative, relayée par une pétition en ligne adressée à l’ensemble des parlementaires et au président du Sénat, a déjà recueilli plus de 19 000 soutiens.

Lire la Suite

Alès. Réouverture de l’abattoir : la filière prend le taureau par les cornes

La mine déconfite, le maire Max Roustan descend de son bureau quelques minutes plus tard. L’édile, affecté par cet épisode pour le moins fâcheux pour l’image de la ville, ne mâche pas ses mots : « On a été sali et on veut être blanchi. On a remis aux agriculteurs les rapports de la DDPP* depuis 2012 et il n’y a jamais rien eu à signaler. Il n’y a que les fainéants qui ne font pas d’erreur. On a observé 3 faux-pas sur 50 minutes de film. Si on a 30 rapports favorables pour un défavorable, ça ne vaut pas une fermeture. C’est du terrorisme de l’image. On a reçu des menaces, on a à faire à des sauvages », fustige-t-il, une main sur l’épaule du représentant de la chambre d’agriculture. Et de rappeler : « Certaines pratiques montrées sont issues de l’abattage rituel. S’il y a eu une faute de ce coté, il faut voir avec la mosquée de Paris ».

Lire la Suite

Les éleveurs gardois demandent la réouverture de l’abattoir d’Alès [interviews audio]

Une information judiciaire a été ouverte. L’enquête a été confiée à la brigade nationale d’enquêtes vétérinaires avec la section de recherches de la gendarmerie de Nîmes. De son côté, le responsable de l’abattoir d’Alès a également porté plainte pour « atteinte à la vie privée par fixation ou transmission de l’image des personnes ».

Frédéric Buisson est éleveur à Saint-Julien-de-Cassagnas (Gard). il était l’invité de France Bleu Gard Lozère ce mercredi.