Étiquette : Haute-Loire

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine : pourquoi une nouvelle commande de vaccins est-elle lancée ? – France 3 Bourgogne

« Au 10 décembre, ce sont au total 128 cas de FCO qui ont été détectés dans le centre de la France », a indiqué le ministère de l’Agriculture vendredi 11 décembre 2015. Un précédent bilan établi mi-novembre faisait état de 90 foyers confirmés.

Parmi les 14 départements touchés, le Puy-de-Dôme (49 cas) et l’Allier (37 cas) concentrent plus des deux tiers des élevages infectés. Les autres foyers sont situés dans la Creuse (8), le Cantal, la Loire, la Nièvre (6 chacun), le Cher (4), la Haute-Loire, la Saône-et-Loire (3 chacun), l’Aveyron (2), la Corrèze, l’Indre, le Loiret et la Lozère (1 chacun).

Les zones dites « réglementées », où les mouvements de bétail sont limités, couvrent désormais 44 départements métropolitains, dont la totalité des régions Auvergne, Bourgogne, Centre et Limousin.

Fièvre catarrhale ovine : tous les animaux de Haute-Loire qui devaient l’être ont été vaccinés

Dans la mesure où la demande de doses vaccinales de la part des éleveurs est inférieure aux prévisions et au vu des conditions actuelles de mouvements des broutards de la zone réglementée vers la zone indemne, les doses de vaccins prévues pour l’export ou l’échange de broutards peuvent désormais être utilisées pour vacciner d’autres catégories d’animaux. La DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) étudiera également les demandes particulières de vaccination sur des ovins ou des caprins destinés à la zone indemne.

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine : vaccinez ! – Internet des Services de l’Etat en Haute-Loire

M. Le Préfet a réuni le 6 octobre pour la deuxième fois le comité local de suivi de la FCO (fièvre catarrhale ovine) qui associe les représentants des professionnels de l’élevage et du négoce des ruminants ainsi que les services de l’Etat.

Afin de rétablir au plus vite les circuits commerciaux, il a été rappelé que le ministre en charge de l’agriculture avait annoncé la gratuité de la vaccination des animaux destinés à l’exportation et aux programmes de sélection.

De ce fait, à l’unanimité, les membres du comité incitent les éleveurs à faire vacciner sans délai leurs animaux éligibles (jeunes bovins de races à viande ou croisées destinés à l’exportation et aux échanges). En effet, La vaccination doit être anticipée compte tenu des délais imposés par les pays importateurs qui sont de 10 à 60 jours après vaccination. Celle-ci nécessite […]

Fièvre catarrhale : plus de 15 600 doses de vaccin en Haute-Loire

[…] Les éleveurs concernés sont invités à :
– prendre contact avec leur vétérinaire pour fixer un rendez-vous,
– assurer la contention des animaux à la date et à l’heure convenues,
– mettre le registre d’élevage ainsi que les passeports des animaux à vacciner à la disposition du vétérinaire,
– prendre contact avec la DDCSPP pour connaitre les exigences des pays importateurs en matière de vaccination vis-à-vis de la FCO.

Lire la Suite

À Yssingeaux le marché aux petits veaux reprend ce samedi

« Nous avons fermé, samedi dernier, par mesure de prudence et pour ne pas prendre de risque. Nous surveillons rigoureusement que les éleveurs viennent bien de notre zone réglementée. Ils ont un passeport remis par la DSV (Direction des services vétérinaires) que nous lisons avec un boîtier électronique. Cela correspond aussi à la boucle mise à l’oreille des veaux. Ces veaux sont achetés ici par quelques négociants de la région. Tous les camions et les bétaillères doivent être désinfectés et nous opérons aussi une désinsectisation après le marché. »

Lire la Suite

Haute-Loire. Préparation de l’Aïd El-Kébir à l’abattoir de Brioude en pleine crise de fièvre catarrhale, reportage – France 3 Auvergne

La préparation de la grande fête musulmane l’Aïd El-Kébir a lieu dans un contexte particulièrement compliqué cette année. Car les foyers de fièvre catarrhale se sont multipliés en Auvergne ces derniers jours. Le transport des ovins pour l’exportation est donc interdit dans une grande partie du territoire auvergnat.

A l’abattoir de Brioude, en Haute-Loire, des mesures de précautions ont été prises. Les bêtes peuvent être amenées à l’abattoir à condition que le trajet soit direct. Les bétaillères subissent deux désinsectisations, sous le contrôle des services vétérinaires, pour éradiquer le moucheron vecteur du virus, avant et après chaque chargement.

Lire la Suite

Fièvre catarrhale ovine : le marché de Costaros suspendu (Haute-Loire)

A Costaros, le maire Pierre Gibert a été informé par les services vétérinaires vendredi vers 18 h 30. Il a immédiatement alerté Julien Michel de Cayres, l’éleveur ayant en charge l’organisation de la foire aux bovins. Une quarantaine d’animaux devaient être exposés sur la journée, limousins et autres.
Samedi, toujours, à la première heure, la municipalité de Costaros attendait sur le foirail les bétaillères se rendant au marché des petits veaux pour les inviter à rebrousser chemin. Aucun animal n’a pu être déchargé. En revanche, dans l’urgence, la désinfection des véhicules prévue dans la procédure n’a pas pu avoir lieu…