Étiquette : Isère

Lire la Suite

Bilan en hausse de l’opération interministérielle vacances 2015 en Isère – Le Blog d’Albert Amgar

[…] Ce qu’il y a de bien, avec le texte de la préfecture de l’Isère, c’est qu’on a les réponses sans poser les questions, il y a ainsi une réelle efficacité des contrôle dans ce département …et c’est le préfet qui le dit !

Et donc un taux plus élevé qu’en 2014 demande le site L’Essor du 23 octobre 2015 cité par Services vétérinaires Informations, la réponse du préfet est digne de celle d’un microbiologiste, « plus on cherche, plus on trouve », explique le préfet de l’Isère, Jean-Paul Bonnetain.

Et cela semble bien normal de rechercher les contrevenants en matière d’hygiène des aliments, même si le chiffre taux infractionnel global de 2015 (30% des établissements) dépasse de beaucoup celui de 2014 …

Lire la Suite

Isère. Le tourisme à l’épreuve des normes

[…] C’est pourquoi, tout au long de l’année (avec une intensification en été), les services de l’Etat se mobilisent dans le cadre d’opérations interministérielles vacances (OIV). Ils interviennent pour des missions liées à la protection économique des consommateurs, la sécurité sanitaire, la sécurité physique des vacanciers et la protection animale.

Pas moins de sept services sont mobilisés : DDPP (Direction départementale de la protection des populations), DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale), gendarmerie et police, douane, ARS (Agence régionale de santé), Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), ainsi que les services communaux d’hygiène et de santé. Chacun intervient dans le cadre de ses missions et compétences, en effectuant des contrôles coordonnés ou conjoints.

Lire la Suite

Aïd el-Kébir: 3 abattoirs clandestins démantelés entre Bourgoin-Jallieu et Vienne, en Isère

Les services de la Protection des populations, accompagnés des forces de l’ordre, sont intervenus dans le Nord-Isère et ont démantelé des abattoirs clandestins. Des éleveurs ou des particuliers procédaient à l’abattage de moutons ou vendaient des bêtes en toute illégalité à l’occasion de l’Aïd.

« C’est la même chose tous les ans », déclare le directeur de la Protection des populations de l’Isère, Claude Colardelle. Effectivement, chaque année, à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd el-Kebir, même si des sites d’abattage reconnus font l’objet d’un arrêté préfectoral, des fraudes sont constatées.

Lire la Suite

Affaire des animaux maltraités à Chalon (Isère): les défenseurs de la cause animale scandalisés par le jugement du tribunal de Vienne

Il y avait là une quarantaine de chevaux squelettiques, une trentaine de cochons entassés dans le noir, pataugeant dans leurs déjections et nourris de cadavres, une dizaine de moutons affamés, si faibles que certains ne pouvaient même pas se lever, des chiens attachés sans eau et nourris d’ossements… C’était le triste spectacle découvert par les services vétérinaires lors de deux interventions chez ce fermier de Chalon, dans le Nord-Isère. C’est après des appels de promeneurs aux associations de protection animale que cet élevage insalubre avait été mis au jour en octobre 2014. Le propriétaire des bêtes était déjà connu pour avoir abandonné des chiens enfermés dans une remorque.

Lire la Suite

Isère. La foire de Beaucroissant malgré de nouvelles contraintes

Un évènement capital qui connaît pourtant cette année des contraintes d’organisation difficiles. La raison : l’IBR, une maladie bovine, qui a touché la foire en avril dernier. D’après M.Civet, cette foire pourrait être une foire de transition pour certains marchands. En effet, suite à l’épisode d’avril, le conseil municipal et le service foire ont décidé de réorganiser la foire aux bestiaux. Sa superficie est réduite et fermée. Les éleveurs ou négociants de bovins doivent présenter un cheptel indemne de maladie IBR avec prise de sang obligatoire pour chaque bête. Les contrôles d’identification se feront sous la responsabilité des vétérinaires sanitaires, avec l’appui de la direction départementale de la protection des populations, des représentants de la commune et du GDS.

Lire la Suite

Isère. Jugé pour maltraitance sur animaux

Des cochons qui vivent dans un espace sans lumière, pas nettoyé, nourris de carcasses d’animaux. Des chevaux squelettiques, des chiens attachés et nourris d’ossements. Des moutons qui ne peuvent plus se relever. C’est ce triste spectacle qu’avait découvert, le 27 octobre dernier, les services de la Direction départementale de protection des populations (DDPP) dans une ferme de Chalon, près de Beaurepaire. En tout, 49 animaux laissés à l’abandon depuis des jours.

Entre les deux visites de la DDPP, certains animaux avaient visiblement été déplacés. Si certaines bêtes, récupérées, ont pu être placées, d’autres ont dû être euthanasiées.