Étiquette : Morbihan

Lire la Suite

Plouay (Morbihan) . Un troupeau de vaches en divagation : prudence !

Depuis quelques jours, un troupeau de dix-huit vaches de race limousine a quitté sa demeure, et vaque dans le secteur nord de la commune, vers les villages de Kerhouan, Manétanet et Kerlucas.

L’agriculteur est bien ennuyé pour récupérer ses bêtes. Pour l’aider à retrouver son troupeau, une solidarité a été mise en place, coordonnée par Guy Robic, policier municipal, avec les élus, les services de la gendarmerie, les services vétérinaires, et quelques bonnes volontés.

Lire la Suite

Pontivy. Le salon Ohhh la vache est vachement contrôlé

La manifestation se déroule ce week-end au parc des expositions. À leur arrivée, les 500 animaux sélectionnés sont examinés les uns après les autres. Une question de sécurité sanitaire.

Les organisateurs du salon Ohhh la vache le présentent comme « le salon de l’agriculture morbihannaise ». Question contrôles sanitaires, en tout cas, ça ne rigole pas. Six contrôleurs agréés étaient, vendredi, à l’arrière des salles Safire pour attendre l’arrivée des bovins. Deux sont des agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). Quatre sont des employés du GDS, Groupement de défense sanitaire Bretagne.

Lire la Suite

Vannes (Morbihan). Le Salon du chiot, ce week-end

Il y en aura pour tous les goûts : chien de garde ou chien de compagnie, ou encore chien d’utilité ou chien de concours. Chaque chiot ou chaton sera soumis à un contrôle vétérinaire rigoureux.

Il n’y aura pas d’animaux d’importation ou issu de négoce au sein du salon. À noter également que les chiens des visiteurs ne seront pas admis, ceci par respect des directives de la direction des services vétérinaires et pour protéger les chiots.

La SPA de Vannes porte plainte contre un abattoir qui a laissé un boeuf blessé souffrir pendant 36 heures

«Ce qui a primé, c’est le souci de garder une valeur marchande à l’animal, pas son bien-être» estime la SPA qui porte plainte contre un abattoir de Vannes qui n’aurait rien fait le week-end dernier pour abréger la souffrance d’un boeuf blessé qui a été laissé gisant dans la cour de l’abattoir pendant 36 heures avant sa mise à mort lundi matin.

Lire la Suite

Morbihan. Un bœuf blessé à l’abandon pendant 36 heures à l’abattoir, la SPA porte plainte

Les services de la préfecture qui sont intervenus lundi ont par ailleurs estimé que l’animal « ne présentait pas de signe de souffrance excessive » mais « qu’il aurait dû avoir de l’eau, de la nourriture et une protection » et que le bien-être animal « n’avait suffisamment été pris en compte », selon Ouest-France.

La SPA a décidé de porter plainte contre l’abattoir Le Floch et la Direction de la protection des populations du Morbihan, dont les services sont intervenus lundi.

Lire la Suite

Bœuf accidenté à Vannes. Une plainte de la SPA

La SPA de Vannes n’accepte pas que rien n’ait été fait, le week-end dernier, pour soulager ou abréger la souffrance d’un bœuf blessé à l’abattoir du Prat.

La SPA de Vannes a porté plainte, hier, contre l’abattoir vannetais Le Floch et la Direction de la protection des populations du Morbihan. Les responsables de cette association n’acceptent pas que rien n’ait été fait, le week-end dernier, pour soulager ou abréger la souffrance d’un bœuf blessé, laissé gisant pendant environ 36 heures, dans la cour de l’abattoir.

[…] Les services vétérinaires de la préfecture, après examen de l’animal lundi, confirment « qu’on n’avait pas suffisamment pris en compte son bien-être mais qu’il ne présentait pas de signe de souffrance excessive. »