Étiquette : TIAC

Saint-Sardos (Tarn-et-Garonne). L’école a fermé pour cause de mystérieux maux de ventre

[…] Tout ce qui pouvait être source d’intoxication a été inspecté et analysé. En débarquant à Saint-Sardos, les techniciens de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population ont prélevé des échantillons des repas qui sont confectionnés dans une cuisine centrale située dans le département de l’Aveyron. Les résultats des analyses ne sont pas encore connus. Néanmoins, les experts ne croient pas trop à cette piste. «Une dizaine d’élèves victimes de vomissements n’ont pas consommé de repas à la cantine et des écoles voisines qui servent les mêmes repas n’ont pas connu l’incident», indique un fonctionnaire de la DDCSPP.

Lire la Suite

Tarn. Des rugbymen victimes d’une intoxication collective

«L’Agence Régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées a été informée de cette suspicion d’une intoxication alimentaire collective concernant un groupe d’une centaine de personnes ayant participé à un repas à Mazamet», confirme le service de communication de l’ARS qui, comme à chaque épisode de ce type qui lui est déclaré, a activé sa cellule de veille d’alerte et de gestion sanitaire.

Avec l’appui de cellule de l’Institut national de veille sanitaire en région, elle a lancé une enquête auprès des participants pour tenter de déterminer l’origine de l’intoxication. «L’ARS nous a en effet demandé les noms de tous les participants afin de recouper qui a mangé quoi», confient les présidents de club. En parallèle, les services vétérinaires du Tarn ont procédé à des contrôles et des prélèvements sur le lieu du repas. Des analyses complémentaires sont actuellement effectuées par le centre national de référence des salmonelles, à l’Institut Pasteur de Paris. Les résultats définitifs seront connus dans plusieurs jours. «Ces analyses ont pour but de confirmer l’origine de l’intoxication», confie l’ARS.

Lire la Suite

Intoxication à Beuvillers (Calvados) ? 24 élèves vomissent après le hamburger

Environ trois quarts d’heure après le repas, les maux de ventre et les vomissements ont commencé. Les enseignants ont alors déclenché l’alerte. Les pompiers et le service d’urgence du Smur ont pris en charge les enfants. Quatre élèves ont été transportés en ambulance au centre hospitalier pour observation, tandis que les autres étaient remis à leurs parents. Tous les enfants ont regagné leur famille dans la soirée.

Les services vétérinaires ont effectué des prélèvements, dont les conclusions seront connues la semaine prochaine.

Lire la Suite

Villiers-sur-Marne : l’intoxication alimentaire à la cantine était sans doute… une gastro

Non, les dizaines d’enfants et les quelques adultes malades durant le week-end de la Pentecôte ne l’ont pas été à cause de la cuisine centrale de Villiers-sur-Marne. C’est en substance ce qu’affirme aujourd’hui Jacques-Alain Bénisti, député-maire (LR) de Villiers-sur-Marne. Il l’affirme et le diffuse largement, par lettre adressée aux parents d’élèves de l’école Jean-Jaurès qu’il a d’ailleurs fait appeler au préalable pour un questionnaire en bonne et dûe forme.

Dans sa lettre, il détaille ce qui a été réalisé : un bilan par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) des 2 311 repas confectionnés par la cuisine centrale, une inspection par la Direction Départementale des Protections des Populations (DDPP) sur les installations, des analyses de l’eau, une information des parents et l’établissement d’un questionnaire alimentaire ayant donné lieu à 131 réponses, en plus d’une réunion en mairie le 5 juin avec l’ARS, la DDPP et les représentants des parents d’élèves.

Lire la Suite

Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) : des écoliers victimes d’une intoxication alimentaire

Inquiète, la maman a tout de même appelé le Samu, confirmant les soupçons d’intoxication alimentaire. Le médecin lui a conseillé, en cas de récidive de la fièvre, de faire pratiquer un bilan sanguin.
Le repas témoin en cours d’analyse

« J’ai vu cette information qui circulait sur les réseaux sociaux et cela semble centré sur l’école Jean-Jaurès qui compte une maternelle et une élémentaire », explique-t-on au cabinet du maire Jacques-Alain Bénisti (UMP). C’est le repas de vendredi qui est en cause. Nous avons fait une déclaration aux services vétérinaires et l’analyse du plat témoin et en cours ».

Vendredi midi, les 400 élèves de Jean-Jaurès, comme les autres élèves de la ville, avaient au menu du coleslaw, du poisson pané accompagné d’une poêlée de légumes, du fromage à pâte et un grillé cerise.